GNB
Archives provinciales du Nouveau-Brunswick

Wallace Hale - Fort Havoc

Info Le langage employé dans les textes est celui utilisé par Wallace Hale. Les documents dont les Archives provinciales font l’acquisition ne sont pas traduits de la langue dans laquelle ils ont été produits.

Accueil | Généalogies | Documents de référence sur les Loyalistes | Textes de référence sur les Loyalistes | Nouveau-Brunswick | Album de W.O. Raymond | Listes de passagers de navires

Introduction

« C’était un peu comme grignoter des chocolats : un morceau donnait envie d’en prendre un autre. »

Lorsqu’on lui demande ce qui l’a amené à jumeler son intérêt pour l’histoire du Nouveau-Brunswick avec ses connaissances en informatique, R. Wallace Hale explique qu’il en avait assez de dépouiller des publications historiques mal indexées en réalisant ses divers travaux de recherche. Il s’est dit qu’il pouvait et qu’il allait transcrire des ouvrages qu’il consultait fréquemment en documents html – une touche de clavier à la fois. Fait incroyable, le premier projet il a choisi était The History of New York During the Revolutionary War, de Thomas Jones, un livre de plus de 1 000 pages.

Et il ne s’est pas arrêté là. Comme il avait pour règle générale que s’il devait feuilleter un ouvrage plus de trois fois il allait le transcrire, la liste de ses documents html s’est allongée. N’étant pas du genre à garder les bonnes choses pour lui tout seul, Hale a commencé à partager en ligne une grande partie des fruits de son travail, ce qui a mené finalement à la création de Fort Havoc, un impressionnant fonds d’archives numériques composé de « documents de référence obscurs et peu utilisés » unis par leur lien avec les Loyalistes venus au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Affirmant à la blague qu’il accomplirait le travail à condition que le temps et l’ambition le lui permettent, Hale s’est fait un plaisir d’enrichir le site, que des chercheurs de partout dans le monde ont consulté.

Lorsqu’on examine attentivement le contenu du site, qui compte plus de 300 documents, on constate clairement l’ambition, la persévérance et la patience de Wally. Fort Havoc comprend l’album de coupures du journal Dispatch, de Woodstock, rassemblées par le révérend William Odbur Raymond, de nombreux documents se rapportant à la Révolution américaine et à l’établissement de Loyalistes de l’Empire-Uni au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, la généalogie des familles Sharp, Dickinson, Smith et Shea, des textes sur l’histoire du Nouveau-Brunswick, des listes de passagers de l’Amphitrite, de l’Union et de l’Eagle, ainsi que d’autres documents variés relatifs aux navires.

Pourquoi Fort Havoc [Fort méli-mélo]? « Parce que Chaos Manor [Manoir du chaos] était déjà pris », selon les mots de Hale.

Nous nous réjouissons que « Wally » ait accepté de donner Fort Havoc aux Archives provinciales du Nouveau-Brunswick afin que cette ressource exceptionnelle demeure à la disposition des chercheurs de partout.

Au sujet de Wallace Hale

R. Wallace Hale est né le 16 septembre 1935 à l’hôpital L.-P.-Fisher de Woodstock, fils de Robert Judson et Evelyn Pearl (née Palmer). Évoquant son enfance dans le comté de Carleton, il raconte qu’il l’a partagée « entre une école à une classe, les bois et la fabrique de bardeaux du cousin Ern. Je me suis beaucoup amusé! »

Employé par l’Agence des services frontaliers du Canada, Hale est très tôt passé maître dans l’utilisation des ordinateurs. Il a testé des produits pour NBNet, a appris la programmation et a appris par lui-même les rudiments de la conception Web. L’ingéniosité avec laquelle il a résolu les difficultés rencontrées lors de la rédaction d’Early New Brunswick (Canada) Probate Records illustre ses habiletés en technologie et son attachement à contribuer à la recherche généalogique et historique. Il a rédigé la première version de l’ouvrage sur un ordinateur Apple II qui flanchait lorsque le manuscrit atteignait 256 pages. Déterminé à ne pas se laisser battre par une machine, il a manipulé les codes de l’ordinateur jusqu’à le forcer à accepter 512 pages du livre. Quand Appleworks a refusé encore une fois d’en prendre davantage, Hale a conçu un moyen de transférer le document à un ordinateur personnel IBM utilisant WordPerfect, et il a complété l’ouvrage.

Hale profite maintenant de sa retraite à Fredericton et demeure un technophile et un féru d’histoire autoproclamé.

Bibliographie de R. Wallace Hale

« Southern Carleton County, N.B. Cemeteries »

Queens County New Brunswick Marriages, Volume A, 1812-1861

Early New Brunswick (Canada) Probate Records, 1785-1835